France d’en haut, France d’en bas

C’est M. Raffarin qui voulait réconcilier la France d’en haut avec la France d’en bas, c’est raté !

Quand un problème surgit,  la France d’en haut crée une commission qui va réfléchir, remettre un rapport…

La France d’en bas fait aussi des commissions (ce ne sont pas les mêmes) et constate que pour 100 euros,  elle n’a plus grand-chose dans son caddie.

La France d’en haut fait des lois, des décrets et encore des lois et encore des décrets et des taxes ; alors la France d’en bas, les artisans, les commerçants, les PME épluchent, après leur journée de travail  toute cette paperasserie pour essayer d’être toujours « aux normes » même si ça change tout le temps.

La France d’en haut écrit dans les medias que le catholicisme est mort et que les quelques prêtres qui restent sont pédophiles, mais la France d’en bas a cherché dans les communautés nouvelles ce que les paroisses n’offraient plus, ces communautés sont très vivantes et surtout  très jeunes, car les catholiques ont continué de faire des enfants.

La France d’en haut nous explique à longueur de magazine qu’une femme moderne doit d’abord penser à sa carrière et à son bien-être, donc pas trop d’enfants pour garder un ventre plat et des seins fermes, mais La France d’en bas  sait bien  que c’est dans sa tête qu’il faut rester jeune et rien de tel qu’enfants et petits-enfants autour de nous pour cela.

La France d’en haut nous parle « des jeunes ». C’est un problème les jeunes, ils s’entretuent dans les cours de récréation, cassent tout, font du trafic de drogue  mais il ne faut pas punir, pauvres «  jeunes », seulement prévenir. Les automobilistes aimeraient bien être traités de la même façon. Mais la France d’en haut en a décidé autrement, les français sont tous des chauffards ! La France d’en bas a bien compris qu’il s’agissait seulement de les rançonner légalement.

La France d’en haut nous rabâche que l’immigration est une chance pour la France mais la France d’en bas voit bien que ces pauvres gens ne s’intègrent pas, qu’ils trainent leur misère dans toutes les villes de France et que nous n’avons plus les moyens de les accueillir dignement.

La France d’en haut a même essayé de nous faire croire qu’une paire d’homosexuels pouvait se marier, mais pour quoi faire ?

La France d’en bas sait très bien que pour faire un enfant il faut un papa et une maman,  est-ce qu’on nous prendrait pour des imbéciles ?

Oui la France d’en bas en a assez, elle a décidé de parler et de reprendre sa place, attention M. Hollande, en ce printemps, de ne pas perdre la vôtre.

Haddocka

Publicités
Cet article a été publié dans Billets d'humeur, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.