Huit…

                                                                 Huit,

C’est le nombre de  femmes académiciensdominique bona ( plus que jamais faisons honneur à la langue française en utilisant ce masculin pluriel! ), depuis que Dominique Bona a été élue au fauteuil de Michel Mohrt le 23 Octobre dernier.

Je n’ai lu aucun de ses romans. Mais j’ai savouré ses biographies, à commencer par celles des soeurs Rouart, de Gala (la muse de Paul Eluard entre autres), de Berthe Morisot (article sur ce blog), de Clara Malraux, de Camille Claudel etc…

Lectures passionnantes , tellement vivantes, au style si agréable qu’il parait fort légitime que l’Institut ait rendu hommage à leur auteur!

Dominique Bona ne met-elle que les femmes à l’honneur, vous demanderez-vous peut-être?

Non. Si celles-ci sont majoritaires, Stefan Sweig ou Romain Gary ont également leur place dans la liste des vies ayant passionné notre auteur.

Ainsi qu’en tout dernier lieu Paul Valéry. Mais, là, Dominique Bona se défend d’avoir écrit une biographie de ce grand écrivain. Elle dit elle-même avoir voulu écrire « la biographie d’un amour », celui  liant Paul Valéry à Jeanne Voilier « au point de faire perdre la raison à un écrivain pourtant connu comme le chantre de la raison ».( « Je suis fou de toi », Grasset, 304p, 20 euros).

Alors que le choix de cette femme comme Immortelle vous donne envie de lire son oeuvre.

Vous passerez de merveilleux moments!

Sapajou

Publicités
Cet article a été publié dans A lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.