Novembre s’en est allé.

 

Il n’y a pas si longtemps, en novembre, nous essayions de ne pas oublier nos morts. Nous respections ces chers disparus, jeunes ou vieux. Nous savions qu’un jour, nous y passerions aussi …

Danse_ferté_loupière1

Danse macabre. La Ferté Loupière (Yonne)

Nous vivions avec les morts mais nous ne vivions pas de la mort. Aujourd’hui, la mort est omniprésente avec une jubilation certaine. Dès le 31 octobre, on nous met en condition avec Halloween, ses sorcières, et autres horreurs….

La loi  Veil est mise sur  un piédestal, anniversaire oblige, l’avortement est devenu « un droit fondamental ».

Pas un jour sans qu’on nous parle d’euthanasie. Un vieux monsieur qui assassine sa femme et se suicide ensuite : quel courage !

Arte a consacré le 28 novembre à 23 h20 une émission à la volonté de non maternité des femmes aujourd’hui. Trois femmes,  trois générations, estimant qu’en définitive, la maternité aurait été une entrave à leur liberté ou à leur carrière. Des enfants pour faire quoi? De la chair à canon? C’est sûr que quand on a rien à transmettre, mieux vaut s’abstenir.

Nullité et désespérance.

Pauvre société qui court après la mort, telle une danse macabre sans fin.

Moussaillon

Publicités
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.