Enfin !

Dans notre rubrique    » Chocs en stock » du 5 Février dernier, vous avez pu lire notre indignation devant la publicité placardée à l’arrière de certains bus parisiens incitant les femmes mariées à la débauche, publicité dont se réclamaient fièrement des femmes pour leurs congénères .

Enfin, c’est avec plaisir que nous avons vu certaines actions menées pour faire interdire ces ignobles panneaux, qui ont d’ailleurs diminué semble-t-il.

Les A F C (associations familiales catholiques) en la personne de leur avocat, Maître de Beauregard , ont intenté une action en justice le 18 Février dernier sur la base de l’article 212 du code civil, contre le site litigieux et la RATP.

Interrogée par un journaliste, une responsable de ce site ( « Gleeden « ,vous l’aurez certainement  reconnu )  répondait pour se défendre:

« on n’oblige personne, c’est un service qu’on rend »…

Sapajou en reste pantoise!

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.