Vaut-il mieux chanter « Frot » ou chanter « Fau »?!

Lorsque vous aurez vu le film  » Marguerite » du cinéaste Xavier Gianolli  qui vient de sortir, que répondrez-vous?

margueriteA n’en pas douter :  » chanter Frot »…

Le sujet est très original et interprété par d’excellents acteurs,  la palme « Femmes ad hoc » revenant indiscutablement à Catherine Frot.

Une baronne des années 20, fortunée et passionnée d’art lyrique, occupe ses journées à chanter et à travailler des grands airs d’opéra, sans se rendre compte à quel point elle chante terriblement faux et indispose son entourage. Personne n’ose se plaindre ni lui demander de se taire, tous profitant plus ou moins de sa générosité et craignant d’en tarir la source si la vérité éclate.

Ignorant les plaintes, les quolibets , la fourberie de ses soi-disant admirateurs, notre baronne est heureuse de chanter, prenant à témoin son mari qu’elle adore de sa passion vitale pour la musique, « la grande musique », aidant les uns et les autres dans leurs problèmes financiers, complimentant, remerciant, encourageant  car sa candeur se manifeste jusque dans sa générosité.

Et ,catastrophe, notre cantatrice vivant dans son monde rêvé de divas et encouragée par les applaudissements tellement hypocrites de son auditoire de salon, va décider de se produire devant un vrai public dans un vrai et grand opéra…Un professeur de musique  (cabotin sans scrupules, entouré de filous et joué par Michel Fau) la fera travailler.

Son mari est horrifié, partagé entre l’horreur de son mensonge qu’il oublie dans les bras d’une maîtresse désarmée par le côté dramatique de la situation et sa compassion pour sa femme dont il sait qu’elle pourrait mourir d’apprendre la vérité. Alors que, comme bien souvent dans ces cas de grand désarroi personnel et mondain, tous ses amis lui tournent le dos.

Catherine FROT

Catherine
FROT

Michel FAU

Michel
   FAU

Comment va tourner cette situation si poignante et bouleversante par moment?

Drame ou comédie?

Nous vous laissons le découvrir . Mais on ressort de ce film taraudé par cette question morale que nous vivons si souvent:

Toute vérité est-elle bonne à dire?

Une précision pour ceux que l’idée de supporter des airs d’opéra écorchés rebuterait!

Xavier Gianolli réussit ce tour de force de traiter ce sujet sans agacer les mélomanes! Et même de les ravir quand la jeune et talentueuse chanteuse qui est peut -être l’un des rares personnages à éprouver de la pitié sincère pour Marguerite interprète quelques airs merveilleusement.

Donc , oui, nous chantons « Frot » tout en saluant le magnifique jeu de cette actrice qui, une fois de plus, nous éblouit par sa candeur juvénile, son honnêteté, et sa générosité, tout ceci dans un cadre 1920 très beau.

Sapajou

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.