Candide au pays d’Allah

Elle est française, il est tunisien. Ils vivent en France, ils sont jeunes et beaux, ils tombent amoureux, combien sont-ils dans ce cas?

Ils se marient et resteront toujours très épris l’un de l’autre, pourtant leur chemin va être extrêmement compliqué surtout à partir du jour où, faute de trouver du travail en France bien qu’il soit docteur es lettres, Charme, c’est son nom,candide rentre dans son pays parce qu’un poste de professeur d’Histoire se libère.

Sa femme le rejoindra rapidement abandonnant tout espoir de pouvoir continuer son travail de recherche. Elle aussi est docteur et diplômée de l’Ecole des mines, mais elle est trop amoureuse pour rester loin de son mari.

C’est au bled que les choses vont commencer à se gâter.

Ils sont nombreux les récits qui content les drames de ces couples mixtes: emprise de la famille, les enfants qui n’appartiennent qu’à leur père, la place de la femme en pays musulmans. Mais ce qui est original dans ce témoignage c’est que, en voulant de tout son coeur comprendre et adhérer à l’Islam, Clotilde va découvrir la Foi chrétienne.

« L’Islam me montra clairement ce que Dieu n’était pas. L’Islam fut pour moi une révélation, en négatif. »

Grâce à une petite Bible donnée par des évangélistes à l’aéroport, elle va se livrer à un patient travail d’exégèse. Ainsi on apprend beaucoup et sur l’Islam et sur la Foi chrétienne.

C’est un récit souvent exalté comme il convient à une grande amoureuse, une passionnée mais ce n’est pas un roman, c’est un témoignage et tous les faits sont vrais; intéressant.

Candide au pays d’Allah de Clotilde Clovis (2011)

Editions Qabel

Haddocka

Publicités
Cet article a été publié dans A lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.