Impressions de voyage, l’éducation

Aujourd’hui je voudrais vous parler de la place que l’Inde réserve à l’éducation de sa jeunesse.

Lorsque je m étonne de voir les détritus joncher les trottoirs des villes et des campagnes et offrir une maigre pâture aux vaches, le guide me répond que ce n’est vraiment pas la priorité et que la priorité c’est l’éducation.

J’ai été frappée par le nombre d’écoles, d’universités, ouvertes à tous, filles et garçons Nous le verrons d’ailleurs en visitant plusieurs orphelinats.20160309_150905  Car si ceux-ci ont pratiquement disparus de notre pays, ce n’est pas le cas en Inde où il existe encore beaucoup d’enfants laissés à la rue. Ce sont souvent les voisins qui avertissent  l’administration des orphelinats. Et là quelle leçon : les enfants en uniforme, comme au temps où l’Inde était une colonie britannique, sont respectueux des enseignants et de leur directrice qui ne remplace pas les parents mais est considérée comme une grande sœur.

Nous sommes loin des casquettes portées à l’envers,  des sweets à capuches, des jeans troués et des baskets sans lacets !Les salles de classe n’ont ni tables ni chaises :les enfants sont assis en tailleurs à même le sol écrivent leurs genoux : Silence, obéissance, respect.

 Les enfants nous avaient préparé des spectacles de danse et de petits présents.20160312_084417 Nous avons partagé leurs repas : les enfants mangent  en silence leurs plats de riz et légumes, à la main comme c’est la coutume, puis vont ensuite laver leur assiette  et leur gobelet d’aluminium avant d’aller les ranger dans les étagères prévues à cet effet. Toujours aucune bousculade. Les dortoirs sont  simples, 14 petits lits serrés les uns contre les autres. 20160310_221944(1)Les murs sont roses, les couvertures et les doudous sont colorés comme les sanitaires et la baignoire bleue où ils se lavent à 3  en même temps. Je n’ai pas demandé si c’est pour se laver le dos les uns les autres mais cela ne m’étonnerait pas.20160310_222211 Tout est très propre. Avec ces bonnes habitudes, cette autonomie, cette solidarité (ce sont les plus grandes qui servent les plus jeunes), il y a tout lieu de croire  que ces enfants qui sont l’avenir de l’Inde s’en sortiront et assureront la réussite et la puissance de l’Inde de demain.

Mille sabords

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé, voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.