Magritte-La trahison des images

Le centre Pompidou nous donne à voir un large éventail de l’œuvre de René Magritte peintre belge né en 1898 et mort en 1967, sous le titre d’une de ses œuvres les plus connues: la trahison des images ou ceci n’est pas une pipe qui date de 1928.

ceci-nest-pas-une-pipe D’emblée on comprend que le but de Magritte n’est pas de peindre le réel mais plutôt son insondable mystère. L’image est trompeuse (qui pourra jamais fumer dans une telle pipe) et l’auteur, nourri d’une solide culture classique, veut hisser son art au niveau de la philosophie.

Il nous laisse deviner. Qu’a-t-il voulu dire? A quoi a-t-il pensé?

Comme on est un peu perplexe, on se précipite sur les cartouches, espérant trouver dans le titre des tableaux un début d’explication et voilà qu’on apprend que Magritte, qui était un sacré farceur, a choisi avec ses amis des titres qui rendaient l’œuvre encore plus énigmatique.

magritte-4Alors reste le plaisir des yeux et la possibilité de s’inventer des histoires avec la panoplie de ses objets favoris: outre la pipe, la clé, l’oiseau, la pomme, les nuages ou les rideaux.

Magritte disait : « Seul compte le pouvoir d’enchantement ».

Il y parvient parfaitement.

Centre Pompidou 21 septembre 2016-23 janvier 2017

Haddocka

Publicités
Cet article a été publié dans A voir. Ajoutez ce permalien à vos favoris.