L’amie prodigieuse

Je ne comptais pas vous parler du livre  d’Elena Ferrante: « l’amie prodigieuse », premier tome d’une saga, non que ce récit m’ait déplu mais je le pensais réservé à celles qui comme les deux héroïnes Elena et Lila sont nées dans l’immédiat après-guerre tant les choses ont changé depuis.

Qui se souvient que les institutrices étaient obligées de supplier les parents  d’élèves brillantes de les laisser poursuivre des études ou que, pour rien au monde on ne serait monté dans une voiture avec un garçon même si on le connaissait depuis toujours!!! Qui se souvient de ces quartiers populaires grouillant d’enfants jouant avec rien entre deux échoppes, monde d’entraide mais de rivalités et de violence aussi.

Monde disparu à Naples où se situe l’action comme ailleurs mais période trop proche encore pour être de l’Histoire et trop lointaine déjà pour intéresser les jeunes générations.

Mais à l’arrêt de bus en face de chez moi, il y a une grande affiche montrant les trois tomes de la saga d’Elena Ferrante.

elena-ferrante_full_news_large

Ravie de voir  dans les abribus la pub pour la littérature remplacer celle pour les sous-vêtements féminins ou les précautions inhérentes aux relations unisexes, je n’en suis pas moins restée perplexe devant un tel tapage médiatique.

Ma petite enquête m’a appris que cette série qui a eu un peu de mal à démarrer en France est déjà un immense succès de librairie aux USA par exemple, qu’elle a été traduite de l’italien pour une quarantaine de pays et qu’un film est en préparation. De plus personne ne sait exactement qui est Elena Ferrante qui écrit sous pseudo et ne correspond avec son éditeur Gallimard que par courriel…Mystère, mystère.

Femmes ad hoc ne pouvait passer à côté d’un tel événement sans vous en parler, c’est chose faite, à vous de vous faire votre idée. Le premier volume fait 430 pages, il y en a deux autres derrière et on nous en annonce un quatrième déjà paru en Italie.

Alors bon courage!

Elena Ferrante. Editions Gallimard et en livre de poche collection folio

L’amie prodigieuse

Le nouveau nom

Celle qui fuit et celle qui reste.

Haddocka

Publicités
Cet article a été publié dans A lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.