De l’âme

     Merveilleux livre que vient d’écrire François CHENG, aux éditions Albin Michel.

de-lame

«  Je me découvre une âme » lui écrit une amie qui lui demande de lui parler de l’âme.

De nos jours il est fréquent d’opposer le corps et l’esprit mais de l’âme il est fort peu question. Plus personne ne parle de l’âme sauf parfois les prêtres qui  évoquent  cette partie divine en nous qui échappe à la mort. On parle de la beauté de l’âme, de la force d’âme, de l’âme-sœur, d’un supplément d’âme mais que révèlent ces expressions ?

Présenté sous forme de sept lettres qui élèvent le débat au fur et à mesure, l’auteur étudie les rapports du corps, de l’esprit et de l’âme « ce terreau des émotions…cette part la plus secrète de notre être ».

Beaucoup de poésie, de délicatesse, une finesse d’orfèvre pour cerner l’âme, beaucoup d’érudition élégante  aussi car toutes les cultures traditionnelles ont donné un nom à l’âme: Aum, Anima, Pneuma, Qi,  Ruah… et même des jeux de mots qui en disent plus que de longues phrases « L’esprit raisonne, l’âme résonne ». « L’esprit se meut, l’âme s’é-meut » Grâce et puissance des souvenirs alimentent de profondes  réflexions.

Descartes, Bernanos, Victor Hugo tous ont cherché à définir l’âme. Beaucoup de citations qui nous aident à découvrir l’essence de l’âme et à nous faire prendre conscience de son existence, sans doute le plus beau cadeau de Dieu.

Mille sabords

chengFrançois Cheng, académicien français depuis 2002 a écrit pas moins de 34 livres! (3 romans, une douzaine d’essais et traductions, des livres d’art, monographies et des recueils de poésie).  En 2012 il avait écrit « Quand reviennent les âmes errantes ».
Chinois naturalisé français en 1971 il écrit en français depuis 1977 et passe de l’une à l’autre langue sans problème.
Son dernier livre « de l’âme » sont des lettres écrites en français.
Publicités
Cet article a été publié dans A lire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.