Jackie

jackie-4Film réalisé par Pablo Larrain avec Nathalie Portman.

Rôle difficile pour Nathalie Portman qui ne ressemble pas du tout (sauf de dos !) à l’icône Jackie Kennedy, l’ une des femmes les plus photographiées au monde; et ce n’est pas la perruque brune, posée comme un casque,  qui arrange les choses.

jackie-3

Jackie, la vraie, avec son mari

De plus ce n’est pas la vie de Jackie mais seulement le moment très intime et dramatique entre l’atterrissage du couple à Dallas, l’assassinat de John Kennedy et l’organisation de ses funérailles.

Pablo Larrain, le réalisateur, a imaginé un entretien entre un journaliste et Jackie où elle raconte cet évènement, entretien interrompu par des flash-back en gris et noir où Jackie apparaît faisant visiter la Maison Blanche (!!),  coincée dans son rôle de Première Dame, un peu nunuche et souriant sur commande de sa dame de compagnie. On reste pantois !

Puis suit un long entretien avec un prêtre, c’est certainement le seul moment intéressant du film où Jackie semble sincère en abordant le thème de la mort.

Car malgré la musique funèbre reprise comme un let-motive du début à la fin du film, malgré les balles assassines qui explosent sur l’écran, malgré les enfants caressant le cercueil de leur père, l’émotion ne passe pas:  l’évènement est trop connu, a été trop vu par tous, à l’exception peut-être de la jeune génération.

Le tailleur rose taché de sang ne fait plus recette! Il y a des mythes qu’il ne faut pas essayer d’aménager sous peine d’échec.

jackie

Mille sabords !

Publicités
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.