Collection Alicia Koplowitz

Tous les couloirs du métro parisien nous invitent en ce moment à venir découvrir,

au Musée Jacquemart-André,  la collection Alicia Klopowitz !

Les affiches sont prometteuses, les artistes nommés aussi et pourtant  le visiteur reste  sur sa faim.

Mais c’est une exposition intéressante, consacrée aussi à la sculpture, qui, dans un ordre chronologique nous promène dans des univers très différents, commence par une Vierge à l’enfant

vierge à l’enfant Zurbaran

de Zurbaran , nous fait découvrir deux tableaux surprenants d’un Tiepolo « espagnol », un très beau crayon de Picasso et plus près de nous une belle peinture de Rothko qui capte tout de suite le regard avec un jaune magnifique qui surplombe un bleu non moins éclatant. Ainsi Zurbaran, Tiepolo, Canaletto, Guardi, Goya voisinent avec Van gogh, Gauguin, Toulouse Lautrec, Modigliani et autres peintres et sculpteurs comme Louise Bourgeois.

 L’exposition se termine avec les peintures de Barcelo très marqué par des séjours en Afrique et qui traduit les lumières et l’ambiance de ce continent avec deux tableaux dans lesquels il utilise d’autres matériaux que la peinture .

Kula Be Ba Kan Barcelo

A noter que, dans cette dernière salle les sculptures, grâce à un éclairage judicieux, sont mises en valeur aussi bien par elles-mêmes que par leur ombre.

Si vous le pouvez,  gardez un peu de temps pour voir ou revoir les merveilles de ce Musée, que les Jacquemart- André, autres collectionneurs d’un immense talent ont su découvrir pour notre plus grand bonheur !

Exposition: De Zurbaran à Rothko, collection Alicia Koplowitz du 3 mars au 10 juillet 2017

Musée Jacquemart-André

Analphabète

Advertisements
Cet article a été publié dans A voir. Ajoutez ce permalien à vos favoris.