Mary

Mary, une comédie dramatique psychologique de Marc Webb avec Chris Evans, merveilleux oncle qui élève Mary (Mckenna Grace), une blondinette très attachante dans un contexte familial difficile, voire caricatural, ballotée par les accidents de la vie.

Un film tout en finesse, tout en émotions.

Mary est une petite fille de 7 ans surdouée, pas vraiment jolie avec sa bouche édentée et ses yeux trop écartés mais au visage si expressif et surtout c’est une boule de tendresse. Son exceptionnelle maturité lui permet de comprendre le monde des adultes. Elle est entourée d’une équipe d’acteurs tous remarquables : Roberta l’amie généreuse, Bonnie l’institutrice, la grand-mère, monstre d’autorité.

Drôle, intelligente, joyeuse, elle invente une chanson pour Fred, son chat roux et borgne.

Mary croit à la parole donnée, se met en colère devant l’injustice, pleure, pose la question de l’existence de Dieu.

 Tous veulent le bien de  Mary, mais qui l’emportera ? Suspense… Elle dit ce qu’elle pense et sa sincérité nous touche; pleine de bon sens, elle a de la répartie et nous fait éclater de rire. L’instant d’après on pleure avec elle mais Mary nous rappelle avec son âme d’enfant, droite, pure, que la vie c’est avant tout l’amour que l’on reçoit et celui que l’on donne.

Mille sabords

Publicités
Cet article a été publié dans A voir. Ajoutez ce permalien à vos favoris.