Une exposition parisienne à ne surtout pas manquer.

Si je vous dis  » Zorn », combien d’entre vous réagiront?

Et pourtant quel merveilleux peintre!

Né à Mora en Suède , Anders Zorn ( 1860-1920) a connu en son temps une gloire immense comme aquarelliste, portraitiste et graveur. Sa région est la Dalécarlie, un comté du centre de la Suède où j’ai eu la chance de me rendre en Avril dernier.

Imaginez des petites maisons en bois rouges au milieu de grands pins ou bordant des lacs superbes, gelés ou ondulant  et scintillant sous le premier soleil qui fait fondre la glace. Les habitants portent encore avec fierté les costumes traditionnels. C’est toute cette beauté qui a inspiré notre peintre très jeune puisque son don pour le dessin et la sculpture le fait remarquer à l’âge de 15 ans!

 Il est alors envoyé à l’Academie des Beaux-Arts de Stockholm. A 20 ans, il va présenter à l’exposition de cette École cet émouvant portrait  » En deuil  » que le roi de Suède Oscar II aime tellement qu’il lui en commande une réplique. Commence alors pour lui toute une série de voyages, les principales étapes étant Constantinople, Alger, Paris, St Ives en Cornouailles, Hambourg, la lagune vénitienne etc…

Entre temps, il a épousé Emma, qu’il encourage dans ses propres travaux artistiques, de la broderie  et des tapis essentiellement. Elle-même  est son agent auprès des organisateurs d’expositions, des musées, des éditeurs, une vraie ….femme ad hoc!!

Il n’y avait pas eu d’exposition de l’œuvre de ce peintre depuis celle de la galerie Durand-Ruel en 1906! Il était temps de faire connaître ce merveilleux artiste encore si populaire et apprécié en Scandinavie!

J’ai beaucoup aimé la présentation de tous les tableaux: aquarelles sur papier, huiles sur bois, huiles sur toile, eaux-fortes etc.  Des l’entrée, Monsieur Zorn en majesté vous accueille, sur un mur en bois rouge évoquant ces maisons que j’évoquais plus haut. On est tout de suite dans l’ambiance suédoise aux tons chauds de la palette de Zorn.

Les éclairages  très réussis mettent en valeur dans les différentes salles aux élégants tons suédois de très beaux portraits (dame à la cigarette), des scènes de la vie populaire ( jeune fille de Dalécarlie  tricotant) , ou cette façon éblouissante de peindre l’eau.

Et pour que le plaisir soit complet, je vous suggère de prendre une petite salade ou un plat chaud au café-restaurant du lieu de l’exposition. Cet endroit spacieux s’ouvre sur un superbe jardin intérieur au charme incomparable, loin du tumulte parisien! Moment délicieux!

 » Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise »

du 15 Septembre au 17 Décembre 2017, Petit-Palais, Avenue Winston Churchill 75008      du Mardi au Dimanche de 10h à 18h. Le Vendredi jusqu’à 21h

Sapajou

Publicités
Cet article a été publié dans A voir. Ajoutez ce permalien à vos favoris.