Trop ou trop peu

Dominique Cottrez, huit fois coupable de meurtre sur ses enfants nouveaux-nés vient d’écoper de neuf ans de prison.

C’est à la fois peu et trop.

Peu, parce que pour punir d’un crime aussi horrible, la perpétuité elle-même ne suffirait pas.

Trop, parce que si cette femme avait donné la mort à ses bébés avant qu’ils ne quittent son ventre, elle ne risquait rien.

Drôle d’époque, pas drôle du tout!