Madame de Ventadour et Louis XV

MADAME DE VENTADOUR ET LOUIS XV

Nous lirons avec un agrément certain, le dernier livre de Marie Magdeleine Del Perugia paru aux éditions de Chiré sur Madame de Ventadour.

En un récit tès court, à peine une centaine de pages écrites à la première personne, madame de Ventadour, gouvernante des Enfants de France depuis les arrière- petits- fils de Louis XIV jusqu’aux enfants de Louis XV, retrace sa vie.

Fille d’honneur de la reine Marie- Thérèse d’Autriche, Dame d’honneur de la Palatine, nommée en 1704 gouvernante des enfants de France, la duchesse de Ventadour aura passé presque toute sa vie à Versailles.

Par petites touches, tel un tableau qui prend forme peu à peu, Charlotte de Ventadour nous livre multiples détails sur l’édification du château de Versailles, la vie de la famille royale au quotidien et l’éducation des enfants royaux.

Charlotte de Ventadour s’est particulièrement occupée du duc d’Anjou, futur roi Louis XV; de sa naissance avec le choix important de sa nourrice jusqu’à l’âge de sept ans où il quittera « l’éducation enfantine des femmes » pour « passer aux hommes ».madame de ventadour

C’est elle , Officier de la Couronne, qui usant du véritable pouvoir attaché à sa charge, sauva Louis XV de l’empoisonnement dont furent victimes en moins d’une année, trois membres de la famille royale.

Au travers des pages consacrées à la prime enfance de Louis XV, transparaît la réelle affection respectueuse de sa gouvernante. Orphelin à 2 ans, il lui sera toujours très attaché.

La duchesse de Ventadour quitte sa charge à l’âge de 81 ans.

Hormis l’attrait historique de ce récit, à l’heure où l’éducation des enfants suscite une littérature abondante plus ou moins avisée, nous ne manquerons pas d’apprécier le bon sens de la duchesse de Ventadour, héritière d’une lignée familiale de Gouvernantes des Enfants de France qui durera jusqu’à la fin du 18ème siècle.

 Moussaillon

Publicités